jeudi 4 octobre 2007

Varanasi, le Gange

C'est dingue la faculte qu'ont les voyages de changer nos habitudes, sans que cela ne nous pose aucun probleme ; nous nous levons donc ce matin, une nouvelle fois, aux aurores pour admirer le lever du soleil sur le Gange. Nous traversons la vieille ville qui se reveille doucement, le the est chaud, les beignets fretillent dans l'huile, deja les premieres cloches se font entendre.

Nous arrivons sur le ghat pricipal et retrouvons Oliver et Sandra, deux francais rencontres a l'hotel, nous partageons une barque et sillonnons le Gange une heure durant.


Le jour se leve sur les facades colorees qui bordent le fleuve, le panel de couleurs est immense : des bleus turquoise, aux verts emeraude, des ocres jaunes et rouges en passant par les facades calcinees des ghats de cremation, le spectacle est magique...



Mais un tout autre spectacle demarre devant nos yeux d'occidentaux ebahis : des centaines d'hindous descendent sur les ghats pour pratiquer le bain rituel de purification. Les gestes sont precis. Prieres les yeux fermes et les mains jointes, tete plusieurs fois immergee, certains hommes manipulent de petits recipients en cuivre avec grande minutie.



Benares est vraiment une ville hors du commun, l'atmosphere qui se degage des ghats ce matin donne parfois le vertige et l'impression d'etre dans un tout autre monde. Nous observons en silence ces gestes millenaires sans toujours comprendre leur signification.




Une chose nous intrigue tout de meme, et la c'est encore notre regard d'occidentaux qui prend le dessus. Comment ce fait-il que ce fleuve soit a la fois le plus sacre du pays et le plus degueulasse. Ces gens se baignent au milieu des poubelles, des egouts, des cadavres d'animaux (et parfois d'etres humains). Une mousse verdatre recouvre completement le fleuve par endroit. "A la sortie de Varanasi, le Gange est tellement pollue que l'eau, depourvue d'oxygene, est contaminee. Des echantillons preleves revelent que l'eau contient 1,5 millions de bacteries coliformes au 100ml, alors que la norme admise est inferieur a 500!" (Lonely Planet)

beheeeeeee...

Ce fleuve est une enigme pour nous. Nous terminons notre periple puis retournons nous couches, tant de choses ce sont passees ce matin...

cui cui

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour les petits,
Satisfait de constater que tout va bien. vos commentaires et vos photos sont superbes et nous mettent dans le bain mais c'est difficile de vous suivre quand on est en vacances et que l'on a pas internet. je repars demain à perpignan pour retrouver Françoise et accompagner Mamie.
Claude et ses soeurs qui vous embrassent très fort.

Mum' a dit…

Un énorme bisous à vous deux pour qui Bénarès doit revêtir une signification bien particulière.
Enfin, je suis rassurée de savoir que vous ne vous êtes pas laissés tenter par un bain dans le fleuve sacré ...ment dégueulasse, hélas !
Grâce à vos merveilleuses photos, nous sommes encore plus avec vous .Je vous serre fort dans mes bras.