vendredi 21 septembre 2007

De Pondicherry a Mamallapuram

Un reveil matinal pour Jojo qui part vadrouiller en ville et nous ramene de beaux cliches de l'eglise du sacre coeur (sacre Jojo).



Apres notre petit dej' a la francaise, nous partons explorer le marche de Pondy :


Les femmes des pecheurs vendent les beaux poissons du matin, ca sent bon la maree, les mouches sont aux anges.
Plus loin, c'est le coin des fruits et legumes. Sur les petits chemins qui serpentent le marche, les porteurs nous bousculent gentillement, ils ont parfois jusqu'a 40kg sur la tete. Nous decouvrons encore de nouveaux legumes : de grosses racines noires, des especes de concombres recouverts de piquants, et d'autres mesurant plus d'un metre de long.


\


Nous passons furtivement dans le hangare des bouchers (ames sensibles et vegetariens s'abstenir)

Nous continuons jusqu'au petit marche aux fleurs. Deambuler au mileu de ces enormes bacs colores est un vrai bonheur pour les sens.

Parking des velos devant un des lycees de la ville
Retour a la guest house, les sacs sont faits, il est 12h10, nous quittons l'hotel direction la gare routiere, pour prendre un bus pour Mamallapuram, petite station balneaire au nord de Pondicherry.
Sur le chemin de la gare routiere

2 commentaires:

guid guid a dit…

c'est dingue quand même: Bangalore, Hampi, Pondichéry, et maintenant mamallapuram? Vous faites toutes les villes que j'ai fait!! Je crois même qu'on a pris en photo la même marchande de poissons!!! Voyager sur votre blog fait du bien aux souvenirs at au moral, même si certaines images et/ou commentaires sont difficiles...
Bisous!

larzouille a dit…

Coucou vous deux,
les nouvelles que je lis aujourd'hui sont moins poignantes que celles d'il y a deux jours et les contastes de ce pays doivent être troublants.
J'ai du mal à imaginer le marché aux fleurs mais je suis sûre que je serais ennivrée de bonheur!
Une fois encore merci de nous avoir tous mis dans vos sacs, on à l'impression d'être moins bête.
je vous becote beaucoup beaucoup beaucoup et vive la vie par procuration!